Glossaire

Alluvions : se sont des dépôts de taille plus ou moins importante (argile, sable, gravier, galet …) transportés et déposés par l’eau ou le vent.

Aquifère : couche de terrain suffisamment poreuse pour stocker de l’eau et suffisamment perméable pour que celle-ci puisse circuler. Les nappes de la Vistrenque sont contenues dans un réservoir constitué de sables, graviers et galets.

Cailloutis : amas naturel de cailloux amenés par un cours d’eau. La présence de quartzite atteste de leur origine alpine. Leur forme arrondie traduit l’action d’une forte érosion pendant leur transport.

Conductivité : traduit la capacité d’une eau à conduire l’électricité. Tous les éléments dissous dans l’eau (minéraux et organiques) y participent.

Crétacé : période géologique de l’ère secondaire qui s’étend de -145 millions d’années à – 65 millions d’années. Sa fin est marquée par la disparition des dinosaures.

Eau brute : désigne l’eau qui n’a subit aucun traitement.

Faille : zone de rupture le long de laquelle deux blocs rocheux se déplacent l’un par rapport à l’autre.

Forage : est un trou creusé dans la terre et équipé d’un tube. Sa profondeur et son diamètre peuvent varier. Il est utilisé pour prélever de l’eau.

Limons : sont des éléments dont la taille est intermédiaire entre les argiles et les sables. Ils peuvent avoir été déposés par le vent ou par les eaux (fleuves, marais ect …)

Nappe libre : le niveau de l’eau dans le réservoir peut fluctuer librement.

Nappe captive : se dit d’une nappe prise entre deux couches de terrains imperméables. L’eau dans la nappe est alors sous pression. Une nappe peut être captive seulement une partie de l’année (en période de hautes eaux) elle est alors qualifiée de nappe semi-captive.

Nitrates : NO3– : cette molécule est très soluble et peut facilement être entrainée dans l’eau.  Les nitrates existent à l’état naturel, ils proviennent aussi des engrais utilisés en agriculture, du fumier, des eaux usées et industrielles … Des concentrations excessives dans l’eau peuvent causer des maladies chez les femmes enceintes et les nourrissons (« maladie du sang bleu »).

PAPPH: Plan d’Amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticoles

Pesticides : sont rassemblés sous ce terme les produits chimiques utilisés sur les cultures pour lutter contre les organismes nuisibles, et qui sont retrouvés dans l’eau.

Piézométrie : niveau de la nappe rapportée à l’altitude 0 de la mer.

Pollution diffuse : pollution qui concerne de faibles quantités mais réparties sur une grande surface. Se différencie des pollutions ponctuelles qui concernent des concentrations parfois importantes mais très localisées dans l’espace.

Productivité : capacité à extraire l’eau d’une nappe.

Quaternaire : période géologique récente, qui se poursuit aujourd’hui encore. Elle se caractérise par le retour de cycles glaciaires. Elle débute entre 2,5 et 1,5 millions d’année.

Recharge : quantité d’eau qui pénètre dans le nappe sous l’effet des précipitations.

Substratum : une nappe est limitée par le bas par un niveau imperméable. L’aquifère des cailloutis repose sur des marnes imperméables.

Villafranchien : est une période qui s’étend de la fin de l’ère tertiaire au début de l’ère quaternaire (- 5,2 à -1 millions d’années. Il est caractérisé par des oscillations climatiques prémices des glaciations du quaternaire. Il doit son nom aux terrains découverts à Villafranca en Italie.

Vistrenque : zone géographique située au sud de Nîmes entre le domaine des garrigues et le plateau des Costières. Elle tient son nom de la rivière Vistre qui draine les eaux de cette plaine.