Balades parmi les herbes sauvages en ville

Le Syndicat mixte des Nappes Vistrenque et Costières organise en mai, dans plusieurs communes, des balades pour découvrir et mieux connaître ces plantes que l’on nomme à tort des «mauvaises herbes». Depuis le 1er janvier 2017, la loi oblige les communes à ne plus utiliser de pesticides (désherbants, insecticides, anti-mousses et champignons, etc.) nuisibles pour la santé comme pour l’environnement. La verdure et les plantes sauvages refont donc surface dans les rues, les parcs et les cimetières.

Ces plantes qui aujourd’hui dérangent certains, étaient pourtant, depuis la nuit des temps, les compagnes des humains qui les ont utilisées tant pour le repas que pour les soins de bien être ou comme remèdes contre diverses pathologies. Les plantes rudérales ont aussi servi, et servent encore à de nombreux artisans : vanniers, teinturiers, tanneurs, et autres.

Françoise Lienhard, naturaliste et animatrice à l’association l’Oeil Vert, enseigne la botanique à l’Université Populaire du Grand Alès. Elle vous accompagnera le long des rues des villages de la Vistrenque et des Costières pour vous parler de ces plantes aussi étonnantes que précieuses.

Pour participer à ces sorties inscrivez vous auprès du Syndicat Mixte des Nappes Vistrenque et Costières par téléphone au 04 66 88 83 14 ou en cliquant sur le lien suivant: