Les nappes

Les nappes de la Vistrenque et des Costières s’étendent sur une superficie de 530 km² soit une quarantaine de communes dans le sud du département du Gard.

Limites des nappes Vistrenque et Costières

Limites des nappes Vistrenque et Costières

Contenues dans un aquifère de cailloutis, elles constituent un réservoir d’eau souterraine d’environ 5 à 30 mètres d’épaisseur. Ces cailloutis sont recouverts, dans la plaine du Vistre et du Vidourle, par 5 à 20 mètres de limons et affleurent sur le plateau des Costières. L’eau s’accumule et s’écoule dans les cailloutis constituant ainsi des nappes productives et facilement accessibles car peu profondes:

  • La nappe de la Vistrenque (325 km²) qui s’écoule depuis les Costières vers la plaine du Vistre et du Vidourle, jusqu’à la mer dans le secteur littoral d’Aigues-Mortes. Elle constitue la principale ressource du secteur.
  • La petite nappe des Costières de Bellegarde (72 km²) qui s’écoule sur le versant nord-est des Costières puis sous les limons récents du Rhône,
  • Les petites nappes des Costières de Saint-Gilles (133 km²) au pied du flanc sud des Costières et sous les limons récents du Rhône.

Ces nappes, souvent proches de la surface et peu protégées sont vulnérables aux pollutions diffuses ou ponctuelles, d’origine industrielle, agricole ou domestique.

Accessibles, productives et naturellement de bonne qualité, ces nappes représentent un enjeu majeur pour l’alimentation en eau potable de tout le sud du département du Gard (182 000 personnes).

Près de 25 millions de m3 sont prélevés annuellement dans les nappes.