Qualité de l’eau

La surveillance de la qualité de l’eau

La qualité des eaux souterraines fait l’objet d’une surveillance attentive :

le contrôle sanitaire

réalisé par l’Agence Régionale de Santé, conformément au Code de la Santé Publique, sur les captages publics et sur les réseaux de distribution, il vise à s’assurer que l’eau distribuée au robinet du consommateur respecte les normes de potabilité. Il porte sur de nombreux paramètres tels que les micro-organismes, les métaux lourds, les nitrates, les pesticides …

le suivi de la ressource en eau souterraine

les nappes de la Vistrenque et des Costières ont été déclarées « zone vulnérable » à la pollution par les nitrates d’origine agricole (en application de la Directive Nitrates de 1991). Un suivi régulier des nitrates a été instauré au début des années 90 par la DIREN (devenue DREAL depuis). Depuis sa création le Syndicat a participé à ce suivi puis l’a repris à sa charge 2007. Au cours du temps entre 100 et 40 forages appartenant à des particuliers ont été suivis.

Depuis, la mise en oeuvre de la Directive Cadre sur l’Eau a conduit les Agences de l’Eau à réorganiser le suivi :

  • le contrôle de surveillance est instauré sur toutes les masses d’eau (eau souterraine, rivière, lagune …). Il porte sur une large gamme de paramètres relatifs à la qualité de l’eau (7 points),
  • le contrôle opérationnel est mis en place sur les masses d’eau qui présentent des problèmes de qualité : nitrates et pesticides pour les nappes de la Vistrenque et des Costières (Nitrates : 31 points, pesticides : 6 points).

Le Syndicat conserve son réseau local de surveillance des nitrates (29 points) et centralise l’ensemble des résultats des analyses effectuées sur l’eau prélevée dans les nappes.