Suivi piézométrique

Suivi « PIEZOMETRIQUE »

Le réseau piézométrique permet de suivre en continu l’évolution du niveau de l’eau dans les nappes. Il a pour objectif d’améliorer la connaissance du fonctionnement des eaux souterraines et de contribuer à la gestion à long terme de la ressource.

La piézométrie des nappes connaît des variations annuelles (saisonnières) comprenant habituellement :

  • une période de recharge hivernale entre les mois d’octobre et de mars
  • une période de vidange entre avril et septembreLe niveau des nappes

L’amplitude de la recharge est variable d’un secteur à l’autre, comprise entre 1 et 7 mètres sur les bordures des Costières et entre 2 et 5 mètres dans la plaine du Vistre et du Vidourle. Selon la quantité annuelle de précipitations, la piézomètrie connaît aussi des variations inter-annuelles. (cf Bulletin de situation des nappes)

Le réseau de suivi quantitatif, dont les premiers points de suivi remontent aux années 1970, permet de suivre en continu l’évolution des niveaux d’eau dans la nappe afin de détecter et d’évaluer d’éventuels déséquilibres.

Ce réseau est constitué de :

  • 16 stations électroniques de suivi piézométrique sur la nappe de la Vistrenque (dont 4 télétransmises)
  • 1 point de suivi piézométrique sur la nappe des Costières (gestion BRGM)
  • 1 point de suivi piézométrique sur la nappe de Saint-Gilles (gestion BRGM)

reseau_suivi_piezo_2014_nom_loc

Réseau de surveillance